L’intelligence économique peut être définie « comme l’ensemble des actions de recherche, de traitement et de diffusion, en vue de son exploitation, de l’information utile aux acteurs économiques3 ».L’intelligence économique met en oeuvre une intention stratégique et tactique ainsi qu'une interaction entre tous les niveaux de l’activité : depuis la base (internes à l’entreprise) en passant par les niveaux intermédiaires (interprofessionnels locaux) jusqu’aux niveaux nationaux (stratégies concertées entre les différents centres de décision), transnationaux (groupes multinationaux) ou internationaux (stratégie d’influence des Etats-nations). Englobant toutes les opérations de surveillance de l’environnement concurrentiel, ce système vise à instituer une gestion stratégique de l’information. C’est une véritable culture, un mode d’action.

Le concept d’intelligence économique intègre trois particularités :

-

un champ d’application limité aux informations « ouvertes » acquises dans le respect d’une déontologie

-

des acteurs représentés par l’ensemble du personnel alors impliqué dans un processus de culture collective de l’information

-

une spécificité culturelle dans la mesure où chaque économie nationale génère un modèle d’intelligence économique qui lui est propre.

L’intelligence économique regroupe toutes les activités de renseignement et de veille au sein d’une nation et les organise pour en assurer la diffusion et l’exploitation. Elle rassemble sous sa dénomination les deux types de recherche d’informations : passif (veille), et actif (renseignement, reconnaissance…) dans toutes les activités de l’entreprise.